La Petite École de Mamilou

La Petite École de Mamilou

L’école autrement le transmédia

Le numérique pour accompagner les apprentissages

La Petite École de Mamilou propose tout au long de l'annėe des activités réfléchies pour préparer les enfants   autant à l’usage du numérique qu’à l’apprentissage des éléments du programme scolaire. Pendant ce confinement, j´ai vu nombre d'enfants mais aussi d'enseignants galérer sur des problèmes numériques pourtant simples et basiques.

Mettre en place un projet numérique au sein d’une classe est très souvent synonyme de gros soucis et pas simplement matériel ! En effet, travailler avec le numérique en classe demande de nombreuses compétences et beaucoup d'énergie et de temps. Je vous parlais dans un article précédent de la classe inversée. Cela me paraît être une bonne solution pour faire rentrer le numérique à l'école. Notre association vous propose des solutions " clé en main" pour enrichir votre classe de projets multimédias où les enfants deviendront acteurs de leur apprentissage. Nous pouvons aussi vous aider à monter votre projet. Mais, nous ne perdons pas de vue que c'est en premier les enfants qui doivent être formés au numérique et pour ce faire nous les invitons à rejoindre nos ateliers ( en présentiez ou virtuel où ils pourront créer toutes sortes de documents multimédias. Le plus c'est que tout cela est gratuit puisque l'association fonctionne sur le principe du bénévolat.

 

Réfléchir à l’après

Durant ce long confinement, la Petite École de Mamilou a fermé ses ateliers en présententiel  mais a continué à accompagner les enfants à entrer dans la continuité pédagogique. Une chose est certaine, n’en déplaise au ministre, la plupart des enseignants et des élèves n'étaient pas prêts. L'association a tout mis en œuvre pour répondre à toutes leurs demandes: capsules vidéos, Klassroom,vidéos sur YouTube,recherches documentaires etc.
Maintenant, il s’agit d’essayer de réfléchir à l’après. Nous avons observé les comportements des uns et autres face à l'utisation des outils numériques. Chacun a fait comme il a pu pour s'adapter mais il est clair que l'illectronisme est réel et omniprésent en particulier auprès des enfants scolarisės en primaire. 

 

 

La solution du transmédia

Le transmédia est une réponse possible à la complexité de l’outil numérique. Mais, qu’est-ce que le transmédia ? Le terme de transmédialité est issu du concept de « transmédia storytelling » développé par Henry Jenkins, dès 2003, dans son ouvrage Convergence Culture: Where Old and New Media Collide. Il s’agit d’un processus de déploiement d’œuvres de fiction reposant sur l’utilisation combinée de plusieurs médias et permettant une expérience immersive.

Un objet transmédia est donc un objet qui se déploie sur plusieurs plateformes. Il est donc constitué d’éléments indépendants. C’est la mise en lien de ces différents documents qui constitue l’objet transmédia.

L’indépendance de chacun des composants permet donc une mise en œuvre adaptée à une classe. En fonction des goûts et des compétences des élèves, on proposera la réalisation de textes, de sons ou de vidéos, la conception de diaporamas, voire l’annotation d’images. Les différents supports ainsi que les différents niveaux de maîtrise numérique permettent une réelle souplesse pédagogique.

 

 

Le commerce au temps des Romains: un pharmacien

Le commerce au temps des Romains: un pharmacien

Un projet transmédia de notre association


Le premier travail consiste à réfléchir au scénario. Quel sujet retenir ? Quels éléments constitutifs de ce sujet ?

Pour monter le projet, nous utilisons le QQOQCCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi), appelé aussi méthode du questionnement. C'est un outil d’aide à la résolution de problèmes comportant une liste quasi exhaustive d’informations sur la situation.

 

Quoi?

Le commerce au temps des Romains 

 

 

Qui?

Les journalistes de la Petite École de Mamilou 

 

 

?

L'atelier nformatique itinérant et la Klassroom

 

 

Quand ?

Les vacances scolaires

 

 

Comment?

Le matériel multimédia de l'association et des visites organisées ( Roquelaure et Éauze)

 

 

Combien?

Une dizaine d'enfants du cycle 3 de l'école primaire

 

 

Pourquoi?

Accès à la culture et pratique des outils  multimédias


Tous les matières enseignées à l'école permettent une 
grande variété d’angles de traitement. Par exemple, en histoire des arts, le changement de point de vue et d’échelle apporte cette variété nécessaire au projet transmédia. En français, pareillement, l’étude d’un courant d’une œuvre apporte cette diversité. N’y a-t-il pas de nombreuses entrées pour traiter de la poésie ou du fantastique ?

Ensuite, il convient de choisir les outils que l’on va utiliser. Là encore, notre association peut suppléer l’équipement spartiate offert par l’Éducation nationale dans les écoles primaires. Mais n'oubliez pas que les enfants sont très souvent équipés d'un smarphone ou d'une tablette offert par les parents. Un smartphone fournit l’appareil photo, la caméra et le logiciel de montage. De même, il peut servir d’enregistreur numérique.
Pour les textes, vous trouverez ce qu'il faut dans Microsoft office ou Libre Office. Nous ne parlerons pas ici d’Audacity, véritable couteau suisse du son.

En fait, la véritable difficulté réside dans la mise en place de l’environnement de travail. En effet, il faut créer une classe virtuelle qui accueillera le projet transmédia.  Nous avons choisi Klassroom. Il faut ensuite créer les différents éléments sur des plateformes dédiées. YouTube pour les vidéos et les diaporamas, Souncloud pour le son, un blog pour les textes et les images. Il faut donc, avant toute chose, vous munir d’une adresse de courriel et d’un mot de passe.

Mais après, quel bonheur ! La créativité des enfants fait merveille. On leur distribue ensuite le travail selon leurs capacité. Certains préparent une affiche, les amoureux de l’écrit se lancent dans la note de blog ou encore des fans de YouTube gèrent les montages vidéos.

Pour l'avoir vécu en atelier avec les enfants, l’expérience transmédia, je peux vous assurer que c'est un merveilleux moments d'écoute, de partage d'enthousiasme. Nous intègrons aussi dans nos ateliers des adultes en demande d'utilisation des outils numériques.

En conclusion, je confirme mon enthousiasme pour ces projets transmédia qui permettent de couvrir un programme scolaire bien entendu, et de favoriser la maîtrise des outils numériques de base (envoyer un courriel, fabriquer un document et l’enregistrer dans un format donné, collaborer pour produire un objet numérique).

 

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous

Le réseau Canopé parle du transmédia.

La Petite École de Mamilou est une association de cyberpapis et des cybermamies, enseignants à la retraite, entièrement bénévoles qui peuvent animer des ateliers dans les mairies, écoles ou collèges. Cette association est affiliée à la Ligue de l'enseignement du Gers. 

 



08/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres